Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Unité de Formation et de Recherche de Chimie
UFR 926

Décès du Professeur Alain Devaquet

Le professeur Alain Devaquet vient de nous quitter à l’âge de 75 ans, après une longue lutte contre le cancer.

Ancien élève de l’École Normale de Saint-Cloud, agrégé de Chimie, il passe sa thèse au laboratoire de Chimie Théorique d’Orsay (Paris XI), sous la direction de Lionel Salem. Il effectue ensuite un séjour post-doctoral aux USA chez le professeur Roald Hoffmann. Lors de son séjour, il s’initie à la théorie des Orbitales Moléculaire appliquée aux mécanismes réactionnels et l’applique à l’étude théorique des processus photochimiques en collaboration avec le professeur N. J. Turro à l’université de Columbia. Nommé professeur de Chimie à l’UPMC (1975-1976), il y fonde le laboratoire de Chimie Organique Théorique (LCOT). Son principal sujet d’étude porte alors sur l’étude théorique des processus réactionnels à l’état excité. Sa réputation internationale dans ce domaine constituera un tremplin pour l’activité future de ce groupe. En se développant, le laboratoire de Chimie Organique Théorique se joindra en 1998 au DIM*, alors laboratoire propre du CNRS inscrit dans l’UFR de physique, pour constituer le laboratoire de Chimie Théorique (LCT) tel qu’il existe aujourd’hui.

            A partir de 1979, le professeur Devaquet partage son activité de professeur avec une carrière politique.** Il n’en poursuit pas moins un actif travail d’enseignement, à l’Ecole Polytechnique et à l’UPMC, tout en suivant de près le développement du laboratoire qu’il a créé. Ses qualités d’enseignant le rendent très populaire chez les étudiants et il tissera au fil des années des liens de respect et même d’amitié auprès de certains de ses élèves. Eloigné depuis les années 1980 de la recherche au quotidien, Il accède au Ministère de la Recherche en 1986, et en démissionne la même année. Député jusqu’en 1997, il est nommé conseiller scientifique du Président de la République de 1997 à 2007. A ce poste d’une très grande importance stratégique, il se consacre avec ardeur et un dévouement sans faille à la cause de la recherche scientifique classique, médicale et spatiale. Si elle reste discrète, en accord avec sa personnalité, son activité de conseil et d’accompagnement des dossiers est très importante, et ceux qui ont exercé pendant ces années des responsabilités dans nos tutelles et nos organes de direction ont toujours trouvé auprès de lui un accueil et des aides dispensés avec une remarquable efficacité.

Tous ceux qui ont eu le privilège de le connaitre ont été impressionnés par ses qualités d’écoute, la rigueur et la clarté de sa pensée qui ont marqué en particulier des générations d’étudiants.  Ce grand commis de l’état laisse le souvenir d’un homme de bien, mettant son amour de la science au-dessus de toute considération partisane. Un humaniste vient de nous quitter.

 

* Dynamique des interactions moléculaires

**Député 1978-1981 et 1988-1997

Maire du 11ème arrondissement de Paris 1983-1995

 

Texte établi par :

Alain SEVIN, directeur de recherche honoraire, ancien directeur du LCOT puis du LCT

Patrick CHAQUIN, ancien membre du LCOT, professeur émérite au LCT

22/02/18

Traductions :